Mots-clés

, ,

En descendant la piste, on a l’impression que la vieille église émerge de la terre

Le temps était à la pluie et celle-ci a perturbé notre séance de photo au milieu de l’après-midi. D’autre part, elle nous a apporté un nouvel élément avec un éclairage très particulier.

Nous avons emprunté un chemin de terre tout en courbes et nous sommes descendus dans la sombre vallée. L’autre église du village qui est plus ancienne se tapit au fond et on ne voit que les clochers à moins d’être en face.

En arrivant, il faisait de plus en plus sombre et la pluie augmentait. Nous avons ressenti mutuellement un sentiment d’étrangeté. Un peu comme si nous faisions un voyage dans le temps et que nous retournions au 19°  siècle… Pour ajouter au dépaysement, la route passe sous les contreforts du mur ouest de la vieille église et ce passage s’ouvre sur une place publique et un autre village…

Arrivée dans l’autre monde…

Autre vue de la fin du monde

Le passage sous les contreforts nous amène au coeur de cet autre village

Une porte qui ne mène nulle part

Vue du passage, une fois franchi

La végétation s’implante sur les hauteurs et se nourrit de cette pierre

Porte latérale de la vieille église

Le chauffeur du camion s’est repris par 3 fois avant d’avancer sans «toucher» à rien. J’étais bouche bée. Pas plus de deux minuscules centimètres. J’ai levé le pouce à la verticale et, souriant, il a lâché un coup de klaxon.

Cette photo est intégrale. Vous pouvez voir une multitude de fils qui perturbent le XIX° siècle, c’est pourquoi je nettoie mes images.

Advertisements