Mots-clés

, , ,

Vue de la façade. Un atmosphère qui sort de l’ordinaire… presque de la fiction…

Il est une particularité qui appartient en propre aux Mexicains. Plus que partout ailleurs, lis entreprennent la construction de bâtiments pour tout abandonner en cours de route. Les exemples pullulent. Je ne m’étendrai pas sur leur totale incompréhension du mot planification.

L’église récente que je vous présente est à l’abandon depuis environ 5 ans. Sa structure est entièrement complétée. Je me suis sentis attiré comme par un aimant et j’ai vidé mon accumulateur de caméra.

De la couleur et du noir et blanc qui confère un beau cachet à un sujet qui s’y prête.

Encore ce soir, les images ne peuvent s’agrandir pour une raison que j’ignore.

Gris sur gris. La partie de façade, la tour et le fond ont été traités individuellement.

Une partie de la façade à partir du toit. Un monde irréel… Des lignes de force solides et un arrière-plan un peu flou.

Vue latérale de la nef. L’impression de puissance…

Ces yeux ronds qui me regardent

Nef et abside. Le ciment naturel renforce la texture.

Nef. Les arches, les poutres, les ombres et les escaliers se conjuguent pour renforcer l’effet de perspective.

Advertisements