Mots-clés

, , , , ,

Je vous présente certaines des photos exposées que vous n’aviez pas vu dans un blog précédent. Parmi celles-ci, il y a plusieurs photos de mon premier passage à San Miguel de Allende. Elles me poursuivent encore… Elles m’ont fait revenir…

Ces images sont des copies format léger des images préparées pour l’impression. J’ai dû compenser pour l’imprimante. Aucun recadrage; pleine grandeur. J’ai appris à cadrer en 69-70 avec un maître dénommé Harry Barash.

Bien évidemment, j’ai fait imprimer à 350 dpi pour une netteté parfaite chez un ami photographe, qui était surpris parce qu’il a réalisé le tirage des 17 images sans avoir à faire une seule correction.

Coin de la calle Huertas

Un jaune typique de San Miguel. Les pots qui surplombent les murs…

Ciel impossible

Cette maison décrépie m’attendait… Je n’ai pu résister au filtre polarisant. J’ai éliminé un poteau et 5 gros fils électriques; un cauchemar de retoucheur que recréer la moisissure du haut du mur.

Maison orange

Cadrage – Formes organiques – Textures accentuées – Couleurs vives – Contraste violent. Sans oublier PhotoShop. À la limite de l’exagération.

La fontaine rouge

Fontaine du début XIX° siècle qui fonctionne toujours.

Sérénité

L’impression de calme et de remontée dans le temps. La réflection du soleil de fin d’après-midi sur le mur d’en face à la mi-décembre.

La croix

Le mur semble sortir de terre

Lumière de midi

Le 19 juin à 11.50, heure solaire. Le soleil tape dru à 2000 mètres.

La reja

Le minimalisme proche de l’abstraction.

Advertisements