Mots-clés

, , , , , ,

Tomas et sa jument

Le sympathique Tomas avec sa jument qui jouit de sa caresse. Quelle proximité entre cet homme et son cheval.

L’autre jour, un ami photographe m’a demandé de l’accompagner pour lui réaliser des «panoramiques» composés de plusieurs photos jointes. Ces images sont destinées à un site web qui publicisera le centre éco-touristique de la famille de Tomas Morin qui a eu un ancêtre Français ou Québécois.

Nous avons parcouru leur immense terre à dos de cheval pendant plus de 4 heures. Fort heureusement, nous sommes à la fin de la saison des pluies et le désert est vert pour encore un certain temps parce que pendant plus de 8 mois, il retournera au jaune.

J’ai eu la surprise de voir un grand marais, chose rarissime dans la région. Nénuphars, cosmos, tagetes et tournesol dominaient le groupe de fleurs. Le marais s’assèche, mais quand l’eau disparaît, il persiste une épaisse couche de boue qui maintient les nénuphars en vie pendant quelques mois.

Le ciel était couvert et j’ai composé avec cet handicap.

Canyon

Le canyon détermine la limite de la terre de la famille.

Ricardo

Ricardo, le jeune frère de Tomas contemple leur domaine.

Désert perpétuel

Certains endroits du désert demeurent secs à cause de la roche affleurante. Malgré tout, certaines plantes et arbustes résistent aux sécheresses.

Massif de San Miguel de Allende
San Miguel de Allende est dominé par un massif montagneux, en arrière-plan à gauche, qui atteint 3300 mètres. La hauteur des hauts-plateaux de la région avoisine les 2000 mètres.

Cheval
Ricardo maintient son cheval à un mètre du précipice. Remarquez les oreilles tendues droites vers l’arrière. Ces chevaux peuvent longer le bord des hauteurs, mais ils craignent d’y faire face.

Arroyo

Au fond du canyon, coule un arroyo. Ruisseau intermittent.

Marais

Sur le chemin du retour, on nous a conduit à un magnifique marais fleuri qui fait plus de 500 mètres de diamètre… en plein désert.

Advertisements