Mots-clés

, , , ,

Un doyen du village de Jalpa a accepté que je prenne une photo parce que Le Seigneur est avec toi m'a-t-il dit.

Un doyen du village de Jalpa a accepté que je prenne une photo parce que Le Seigneur est avec toi m’a-t-il dit.

Aujourd’hui, je partage des images à titre documentaire surtout. Je partage des instants de bonheur que j’ai vécu cette semaine.

J’ai fait une découverte improbable dans mon coin de pays semi-désertique… une anormalité, une étrangeté, une singularité, je ne sais quel terme employer.

La pêche au filet !!! Qui l’eut crû ?

Vous avez bien lu. Dans la Presa (réservoir artificiel) de Jalpa, on pêche le mojarra au filet. On y pêche également un petit poisson argenté qu’on fait frire ou sécher.

On fait la pêche le vendredi, on tend le filet une fois seulement et on remet à l’eau les poissons trop petits. L’eau, sans être potable, est libre de toute source de contamination agricole et domestique, ce qui assure la comestibilité du poisson. De plus, vers l’embouchure du réservoir, les basses terres humides sur la rive sont propices à la culture maraichère.

Le troupeau s'est abreuvé après sa journée de pâturage et revient à la maison.

Le troupeau s’est abreuvé après sa journée de pâturage et revient à la maison.

Le troupeau avance paisiblement vers le petit bateau à rames utilisé pour étendre le filet

Le troupeau avance paisiblement vers le petit bateau à rames utilisé pour étendre le filet.

On retire le précieux filet et on se questionne encore sur le résultat de la pêche.

On retire le précieux filet et on se questionne encore sur le résultat de la pêche.

On met les plus gros poissons dans le bac et on remet à l'eau les poissons trop petits qui seront prêts dans quelques temps.

On met les plus gros poissons dans le bac et on remet à l’eau les poissons trop petits qui seront prêts dans quelques temps.

Un pêcheur finit de nettoyer les poissons d'argent .

Un pêcheur finit de nettoyer les poissons d’argent .

Les basses terres sont inondées pendant trois mois. Le reste du temps, on cultive des laitues

Les basses terres sont inondées pendant trois mois. Le reste du temps, on cultive des laitues

Advertisements