Mots-clés

, , , , , , ,

Guanajuato est réputée pour l'étroitesse de ses rues, ses courbes et angles impossibles et ses pentes. On peut voir les marques que les gros véhicules ont laissé sur le mur de droite. Et que dire de cette plante qui doit survivre grâce à une fuite d'eau quelconque.

Guanajuato est réputée pour l’étroitesse de ses rues, ses courbes et angles impossibles et ses pentes. On peut voir les marques que les gros véhicules ont laissé sur le mur de droite. Et que dire de cette plante qui doit survivre grâce à une fuite d’eau quelconque. Je me suis amusé en ne laissant que l’ombre des fils.

J’ai encore succombé au charme de Guanajuato et j’espère qu’il en sera toujours ainsi.

Cette ville unique, au-delà de son statut au patrimoine mondial de l’UNESCO, s’est vue attribuer le titre de «Pueblo magico» (village magique) par le gouvernement du Mexique. Ces endroits magiques possèdent une qualité recherchée: Ils vous envoutent. 

Contrairement à la règle des photographes qui dit qu’à midi, la lumière est mauvaise. J’ai profité de cette lumière qui m’a nourri en couleurs et textures.

Plus les bâtisses sont vieilles, plus elles sont belles… Dans leur cas, les rides leur confèrent une beauté lumineuse. La couleur du mur est exacte !

Plus les bâtisses sont vieilles, plus elles sont belles… Dans leur cas, les rides leur confèrent une beauté lumineuse. La couleur du mur est exacte !

Dans une rue en pente, une fenêtre bouchée, une porte à demi fermée et un balcon décentré. Que le jaune est jaune !

Dans une rue en pente, une fenêtre bouchée, une porte à demi fermée et un balcon décentré. Que le jaune est jaune !

Une branche de jacaranda sur un mur jaune. Tout simplement.

Une branche de jacaranda sur un mur jaune. Tout simplement.

Quel enchevêtrement ! Et voyez la boule de racines ! Des dizaines d'années presque sans entretien.

Quel enchevêtrement ! Et voyez la boule de racines ! Des dizaines d’années presque sans entretien.

Plein la gueule ! Dans mon quartier préféré cette ruelle sans impasse me hante. Je pourrais refaire cette photo à une autre heure du jour…

Plein la gueule ! Dans mon quartier préféré cette ruelle sans impasse me hante. Je pourrais refaire cette photo à une autre heure du jour… Une photo impossible qui a nécessité 3 jours de travail. Ma folie douce.

J'adore les cartes postales comme celle-ci. Une vue imprenable sur des sommets qui dépassent 2900 mètres. Une fin du jour cristalline. Fusion de 8 images

J’adore les cartes postales comme celle-ci. La lumière me l’a offerte sur le chemin de retour. Une vue imprenable sur des sommets qui dépassent 2900 mètres. Une fin du jour cristalline. Fusion de 8 images.

Advertisements