Mots-clés

, , , , , , , ,

Contraste limite.

Contraste limite.

J’aime bien aller faire un tour dans le Centro de San Miguel le matin. Ce jour-là, l’air était si pur qu’on voyait les couleurs des montagnes vers Guanajuato à 80 km à l’ouest. L’air avait cette transparence qu’elle n’atteint qu’en altitude et le soleil semblait plus proche.

Dans ces conditions atmosphériques, les contrastes sont beaucoup élevés et les couleurs atteignent le maximum de leur saturation. Le bleu du ciel atteint une profondeur inégalable.

J’avais un goût de textures et de couleurs intenses, j’ai été bien servi.

Je n’ai pas touché au contraste, ni à la saturation des couleurs. Les originaux font de 70 à 140 mb en format Photoshop avec une dimension de ± 42 x 64 cm, malheureusement les images que je publie sur ce blog ne font que ± 400k.

Sur la calle Hernandez Macias, je me suis fait plaisir et j'ai pris 3 photos au même endroit.

Sur la calle Hernandez Macias, je me suis fait plaisir et j’ai pris 3 photos au même endroit.

Une texture savoureuse à l'avant-plan.

Une texture savoureuse à l’avant-plan.

Un autre point de vue, une autre image, une autre dynamique.

Un autre point de vue, une autre image, une autre dynamique.

La texture à sa limite.

La texture à sa limite.

Ces images, qui peuvent sembler banales, me comblent d'excitation quans je les perçois.

Ces images, qui peuvent sembler banales, me comblent d’excitation quans je les perçois.

Un coin de rue typique qui ne peut appartenir qu'à San Miguel de Allende.

Un coin de rue typique qui ne peut appartenir qu’à San Miguel de Allende.

Un délice jaune.

Un délice jaune.

J'ai fait un grand sourire quand j'ai vu cette façade un peu folle avec son arc de cercle blanc.

J’ai fait un grand sourire quand j’ai vu cette façade un peu folle avec son arc de cercle blanc.

 

Advertisements