Mots-clés

, , ,

Au haut d'une pente, à la fin d'une callejon, une maison rudimentaire.

Au haut d’une pente, à la fin d’une callejon, une maison rudimentaire.

Guanajuato possède tous les aspects humains de toutes les villes du monde. La ville en soi ne compte que ± 90,000 habitants, mais elle est la capitale de l’état du même nom. Donc, les institutions gouvernementales y sont basées, ainsi qu’une grande université qui peuple la ville des quelques milliers de jeunes. Aussi, comme dans toutes les villes d’importance, les exclus, les vagabonds et autres de la région y trouvent résidence.

Tout le monde me demande pourquoi je prends des photos pénibles alors qu’il y a autre chose à voir. On croit que je ne vois que le côté noir de la nature humaine. Un peu comme si on sentait une attraction morbide. Ce n’est pas le cas, au contraire. Peu ont ri autant que moi dans leur vie. Vous avez une preuve dans mes autres blogs de mon souci d’esthétisme.

Je photographie TOUT. Ce pour quoi, je fais ces images, c’est parce qu’il est interdit de fermer les yeux sur des «produits» de nos propres sociétés. Plus l’image nous fait mal, plus elle est difficile à regarder, plus elle exprime toute sa pertinence et sa valeur.

Une photo doit = A- capter l’attention // B- éveiller l’intérêt // C- passer un message

Pourquoi prend-on une photo ? Simplement pour exprimer quelque chose. Quand j’enregistre ces duplicatas de la réalité, j’exprime ma conscience sociale. Puis-je me blinder face au sort qui frappe les autres ? Certaines images sont très douloureuses à faire; elles m’épuisent.  

Et si vous êtes incapable de regarder une photo parce qu’elle vous fait mal, l’ampleur de votre réaction constitue le plus beau compliment qu’on puisse me faire. Ma sensibilité me permet de voir le blanc, mais le noir aussi.

L’être humain est habile à tricher ses paroles et ses propos, mais ses pulsions et ses émotions sont authentiques.

Un artisan expose son travail. Impossible de le faire venir vers la lumière.

Un artisan expose son travail. Impossible de le faire venir vers la lumière.

Un jeune couple d'amoureux au pied d'un mur coloré par leur bonheur.

Un jeune couple d’amoureux au pied d’un mur coloré par leur bonheur.

Une boutique de cordonnier de 2.5 x 2.5 mètres. Il arrive souvent aux artisans de travailler sur le trottoir.

Une boutique de cordonnier de 2.5 x 2.5 mètres. Il arrive souvent aux artisans de travailler sur le trottoir.

À certains endroits trop exigus, le séchage du linge est une tâche complexe qui demande de l'ingéniosité.

À certains endroits trop exigus, le séchage du linge est une tâche complexe qui demande de l’ingéniosité.

Très lentement, il a gravi les marches vers la cathédrale. Ensuite, encore essouflé, il a sorti son chapeau parce que des visiteurs sortaient vers lui.

Très lentement, il a gravi les marches vers la cathédrale. Ensuite, encore essouflé, il a sorti son chapeau parce que des visiteurs sortaient vers lui.

Je regardais l'homme près d'un restauranr et j'ai vu un serveur lui glisser discrètement une assiette. Regardez la faim dans ses yeux !

Je regardais l’homme près d’un restaurant et j’ai vu un serveur lui glisser discrètement une assiette. Regardez la faim dans ses yeux !

Par accident, je suis arrivé sur cet homme… Je sentais qu'il allait se passer quelque chose.

Par accident, je suis arrivé sur cet homme… Je sentais qu’il allait se passer quelque chose.

Il s'est levé et a vainement tenté de cacher sa bouteille d'alcool frelaté dans ses pantalons.

Il s’est levé et a vainement tenté de cacher sa bouteille d’alcool frelaté dans ses pantalons.

J'ai d'abord vu sa tignasse. J'ai continué quelques pas et je me suis retourné. J'ai péniblement attendu qu'il lève les yeux vers moi. Le pouvoir de son regard a actionné le déclencheur. J'étais épuisé.

J’ai d’abord vu sa tignasse. J’ai continué quelques pas et je me suis retourné. J’ai péniblement attendu qu’il lève les yeux vers moi. Le pouvoir de son regard a actionné le déclencheur. J’étais épuisé.

Advertisements