Mots-clés

, , , , , ,

Ancienne partie de l'hacienda Jaral de Berrios qui date du XVII° siècle.

Ancienne partie de l’hacienda Jaral de Berrios qui date du XVII° siècle.

Je n’ai pas publié beaucoup parce que j’ai plongé corps et âme dans Jaral de Berrios. 45 jours de travail sur un simple sujet. Tout ce temps sur des ruines ! J’y suis retourné une troisième fois et j’anticipe la prochaine.

Comment expliquer, encore moins justifier ces passions qui me subjuguent ? Surtout dans un endroit aussi insalubre où ce qui recouvre les planchers, ce sont des excréments de chauve-souris et de pigeons.

Jaral, sans le sembler, a constitué un défi technique majeur. Comment rendre justice à l’endroit ? Comment rendre l’atmosphère qui s’en dégage ? Ma seule réponse fut le travail et le travail et le travail.

Ceci constitue ma dernière publication sur ce sujet.

J'aime les textures de l'usure.

J’aime les textures de l’usure.

Escalier de «cantera», une pierre de compaction de sédiments qui résiste mal à l'usure.

Escalier de «cantera», une pierre de sédiments  compactés qui résiste mal à l’usure.

Couloir de la tour d'observation qui fait à peine 60 cm de large.

Couloir de la tour d’observation qui fait à peine 60 cm de large.

Tapisserie française. Motif de ± 1 mètre de haut.

Tapisserie française. Motif de ± 1 mètre de haut.

Un coin banal ! 4 sources de lumière, dont une provient du plancher. défoncé.

Un coin banal ! 4 sources de lumière, dont une provient du plancher. défoncé.

Laquelle est la vraie ? La précédente ou celle-ci ?

Laquelle est la vraie ? La précédente ou celle-ci ?

Advertisements