Mots-clés

, ,

Je clique 10,000 fois par an, plus ou moins. Je vois et enregistre beaucoup. Ensuite, les photos se classent elles-mêmes dans ma mémoire.

Parmi toutes mes rencontres, il en est qui ont un puissant effet sur ma psyché. Ces images me parlent intimement. Elles me grugent l’intérieur…

La photo de ce soir fait partie de celles qui me hantent longtemps, intensivement.
Une vieille dame, vendeuse de sacs d’épices, assise au bord du trottoir, suce son suçon. Elle lève la tête et j’arrête sec.

Je m’assois sur le trottoir d’en face et je la regarde, caméra en main. J’attends et je peux attendre longtemps. Je l’apprivoise lentement. Prêt en un dixième, mais j’attends et elle se détend. Je fume une cigarette et j’ai tout mon temps.

Finalement, nos regards se croisent un bon moment et je comprends qu’elle consent à ma photo. Je la vise, elle se relève et je clique. Je la salue respectueusement et je continue mon chemin. Ma journée était faite. J’étais épuisé.

Regardez-la pendant 15 secondes sans ciller des yeux, sans vous sentir pénétré !

Elle me hante depuis qu'elle m'a regardé.

Elle me hante depuis qu’elle m’a regardé.

Advertisements