Mots-clés

, , ,

Irrégulier, absent, j’admets sans remords. Coupable votre Honneur. Comment discipliner une personne comme moi ? Comment gérer un émotif ? Donc, je disparais et je vous explique un peu pourquoi.

L’an dernier, à pareille date, j’ai commencé à pondre des images surréalistes. Des images, plutôt que des photos, parce que la photo originale devient l’outil duquel on se sert pour en construire une autre. Je dis fréquemment : aller au-delà. Transcender la réalité pour accéder à un autre monde; imaginaire semble-t’il !

En fait, plus j’avance et plus j’explore, plus je réalise que ces images proviennent de mon for intérieur; le subconscient exige de s’exprimer. Il prend contrôle du conscient-rationnel et le force à reproduire une vision. Un peu sauté croyez-vous ? Pas du tout ! Je dis seulement que je laisse mon imagination s’exprimer.

Donc, je suis en mode recherche et le rythme de production avec un tel type d’images est lent. Une seule image peut exiger deux semaines de travail. Compulsif-obsessionnel ? Totalement, le sourire aux lèvres. Mais quel plaisir à produire! En anglais, on dit que: photography is the craft and post-processing is the art.

Je vous joins trois images récentes à partir de la même photo d’un mur écaillé. Elles révèlent un peu ces délicieuses folies.

L’art abstrait digital. On aime ou on déteste. Cela ne m’empêchera pas de continuer à les faire pixel par pixel.

Version originale

Version originale

Version spatiale

Version spatiale

Version géographique

Version géographique

Advertisements